Ryth’Mômes / Eveil Musical

Tarif  :  150€ + 10€ d'hadésion

 

Une expérience musicale pour tous les âges.

La musique est une forme d'expression individuelle (notamment l'expression des sentiments), source de rassemblement collectif et de plaisir (expression musicale et corporelle, chantdanse)

 

Ryth’Mômes / Eveil Musical propose de favoriser le rayonnement et la démocratisation de l’éveil musical afin de sensibiliser les enfants, le plus tôt possible dans leur vie, au monde des sons et des gestes.

 

L’équipe de direction se donne comme principaux objectifs :

- l'approche sensorielle et corporelle et le développement de la curiosité, 

- les bases de la pratique individuelle et collective, 

- le création de repère d'écoute, du vocabulaire et des connaissances adaptés à l’âge des enfants,

- la coordination et l’indépendance nécessaires à l’étude d’expression musicale et corporelle. 

- de connaître l’enfant et de lui permettre de s’épanouir au travers d’activités d’expression,

- respecter le rythme de chaque enfant,

- rendre l’enfant acteur de ses loisirs et lui permettre de trouver sa place parmi les autres.

 

L’enfant doit évoluer dans un climat de confiance.

L’atelier est composé d’expression musicale et corporelle à partir de 3 ans.

 

Pour les premières expériences sonores, l'instrument doit rester un moyen d'éveiller la curiosité sonore de l'enfant. Les petites percussions, ou les instruments fabriqués à partir de matériaux recycles, en crèche ou en maternelle, sont souvent utilisés dans des ateliers d'éveil musical. « Tant que l'enfant n'est pas dans l'apprentissage, l'instrument est plus un outil d'éveil. A partir de trois ans, lorsque l'on peut plus structurer les apprentissages autour des compétences, l'instrument peut être introduit, mais uniquement à travers le jeu.

 

De manière générale, les ateliers d'éveil vont en se multipliant, notamment en milieu associatif, mais restent de qualité inégale : 

« Les initiatives sont encore rudimentaires, même si l'âge préscolaire est extrêmement propice à l'éveil musical parce que l'on peut commencer à identifier les timbres, les rythmes, faire des jeux d'improvisation, ou aborder les premiers instruments. Le problème en France reste la formation des professionnels de la petite enfance, parce qu’éveiller un enfant à la musique veut dire prendre en compte une multitude de paramètres qui relèvent du développement cognitif et émotionnel, et donc de la pédagogie et de la psychologie autant que de la musique en elle-même. »